19ème dimanche : « Le signe du Pain »

Comme Élie, nous sommes parfois confrontés à des situations qui nous empêchent d’être pleinement vivants, pleinement joyeux.
Lorsque la vie est un poids, et que ce poids devient insupportable, quand la culpabilité se fait sournoisement agressive et pesante, nous nous exilons dans un demi-sommeil qui ressemble à un tombeau, où le passé est aussi noir que l’avenir.
Dieu n’abandonne pas Élie, car il est un Dieu de Vie.
Il donne à Élie une nourriture qui rappelle la manne de l’Exode au désert.
C’est la nourriture offerte à Élie sur son chemin et qui mène à une rencontre avec Dieu.
Cette nourriture, saint Jean rapporte que c’est Jésus lui-même, la parole de Dieu par excellence et le pain de la vie éternelle.
Jésus ne met pas la mort de côté.
Jésus nous fait ouvrir les yeux et il nous invite à regarder le Père avec ses propres yeux, ceux de son Fils.

À nous comme au prophète Élie, Dieu offre le pain du ciel, le pain de vie, qui nous aide à marcher jusqu’au bout, à nous rendre jusqu’à la montagne du Seigneur.
Chaque fois que nous nous approchons de la table eucharistique, le Seigneur nous rappelle qu’il est le pain vivant qui donne force et courage pour la longue route à faire.

«Lève-toi et mange, car autrement ta route sera longue».

 

19ème dimanche : « Le signe du Pain »