Auteur : Editeur

L’évangélisation

Comment faire des disciples ?
Si un disciple est un apprenti qui désire ardemment grandir et qui est avide de connaissances, comment faire ?
Même si quelqu’un « croit » en Jésus ou va à l’église, cela ne veut pas forcément dire qu’il a soif.
Quelque chose doit se passer pour la susciter : ce quelque chose, c’est l’évangélisation.
On sait que le sens littéral d’« évangéliser » est « annoncer la Bonne Nouvelle ». (…).
La triste réalité, pour nous curés, animateurs et toutes les personnes qui prennent soin de l’Église, est que nombre de fidèles n’ont pas rencontré Jésus personnellement, et par conséquent n’ont pas soif de lui.
L’ombre du devoir et de la peur comme motivation religieuse plane au-dessus de nous.
Cependant, l’Évangile nous dit que dans ce cas, l’amour parfait n’a pas été découvert (Jn 1,4-18).
Bien souvent, il ne s’agit pas d’une réduction intentionnelle de la foi à une connaissance élémentaire de Jésus, mais d’un manque de sensibilisation sur le fait qu’on peut le connaître, être connu et aimé personnellement de lui. (…).
Le fait que tant de catholiques sont entièrement convaincus qu’il ne leur manque rien, montre que leur expérience hebdomadaire de la foi et de la « religion » fait office de piqûre administratrice des pleins pouvoirs de la foi chrétienne.
Nombreux sont ceux qui, libérés des griffes du devoir, de la culpabilité ou de la peur, s’en vont et rejettent une version creuse de la vraie foi.
A cause de cela, nous les curés, avons trop souvent capitulé et élaboré des méthodologies pastorales faites pour nourrir ceux qui n’ont pas faim.
Sous la pression de paroissiens distraits et ennuyés, nous prêchons des homélies de plus en plus courtes, conscients que beaucoup seraient assez heureux de se passer de tout ce bazar pour arriver plus vite à la communion et pouvoir se lancer dans une course effrénée vers leur voiture.

Que faire ? Ce dont nous parlent nos papes depuis Paul VI jusqu’à François. Il doit y avoir une nouvelle évangélisation. Jésus-Christ doit être proposé à nouveau !
Nous devons nous débarrasser de cette armure invisible que beaucoup portent dans nos bancs.
Nous devons chercher à créer des espaces où les gens pourraient connaître Jésus, le Dieu vivant, puis susciter cette soif et commencer à les former, pour en faire des disciples.
Nous devons redécouvrir notre identité et placer le cœur de la mission du Christ pour son Église au centre de toutes nos actions, pour qu’au cœur de toute paroisse, il y ait une communauté de croyants grandissants et murissants qui s’engagent dans un apprentissage discipliné et permanent, qui découvrent les dons que Dieu leur a faits, et qui se préparent à servir puis finalement à devenir des disciples.
Nous devons travailler pour que cette Église de disciples puisse enfin, un jour, être considérée comme normale.

Père James Mallon, Manuel de survie pour les paroisses, Éditons Artège, Paris, 2015, pages 27-29

Célébrations de Noël

A l’église Saint Georges :

  •  Lundi 24 décembre 2018
    18 h 00 Messe de la nativité pour les familles
    23 h 45 Veillée
    00 h 00 Messe de la Nativité de Jésus
  • Mardi 25 décembre 2018
    10 h 00 Messe
    18 h 00 Messe
  • Mercredi 26 décembre 2018 
    10 h 00 Messe

Aux Missions Africaines :

  • Lundi 24 décembre 2018
    17 h 30 Veillée musicale
    18 h 00 Messe des familles
  • Mardi 25 décembre 2018 
    10 h 00 Messe unique

Communion des Malades

Vous venez à Noël pour voir Jésus.
Permettez à ceux qui ne le voient pas à l’église, qu’Il vienne chez eux !
Merci de nous signaler les paroissiens qui ne peuvent plus sortir et qui souhaiteraient recevoir la Communion à l’approche de Noël.

Noël en Musique à la basilique de Marienthal

La Chorale de la Basilique de Marienthal, la Chorale Sainte Cécile de St Georges Haguenau et la Chorale Sainte Cécile de Laubach
vous invitent cordialement le dimanche 16 décembre à 15 h 00 à la Basilique à leur traditionnelle veillée musicale
« Noël en musique » pour solistes, chœurs, violon, violoncelle et orgues, sous la direction d’Antoine Bender, avec un choix riche et varié de motets et d’œuvres instrumentales pour le temps de l’Avent et de Noël.

Un moment fort pour partager avec vous, à la venue de Noël, la joie profonde qui émane de ces œuvres.

Entrée libre

Recensement des pratiquants de Noël

Selon ce qui a été décidé par le Conseil Presbytéral de l’évêque, on procèdera cette année au recensement des fidèles des offices de Noël, que ce soit les veillées familiales du 24,
les messes de minuit et les messes du 25.
On tiendra également compte des offices célébrés dans les hôpitaux et les EPAHD, dans les jours qui précèdent immédiatement Noël,
dés lors que les offices constituent l’unique office de Noël pour les personnes concernées.