Jeudi 10 Mai, Ascension du Seigneur : Jésus rejoint son Père

Du latin ascendere : monter, s’élever

La fête de l’Ascension célèbre la montée de Jésus vers Dieu son Père quarante jours après Pâques. Mort et ressuscité, il quitte ses disciples tout en continuant d’être présent auprès d’eux, mais différemment.         Il promet de leur envoyer une force, celle de l’Esprit-Saint. La fête de l’Ascension, célébrant l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, est une des principales fêtes chrétiennes, qui s’inscrit dans le prolongement de Pâques et annonce la Pentecôte, dix jours plus tard.

Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi. L’Ascension est source de liberté : loin de s’imposer aux hommes, Jésus les laisse libres de croire, et donc d’aimer véritablement. Jésus ne cesse d’inviter les hommes à le suivre : dans la foi, ils doivent apprendre à lire les signes de sa présence et de son action, en particulier dans la célébration des sacrements, notamment l’Eucharistie, mais aussi dans sa Parole, son Peuple, ses ministres (évêques, prêtres, diacres)…

Le jour de l’Ascension, la couleur des vêtements liturgiques est le blanc, couleur de la fête, de la lumière et de la joie.

Jeudi 10 Mai, Ascension du Seigneur : Jésus rejoint son Père