Le carême : chemin de 40 jours ….

Le Carême est un temps de pénitence, de conversion de l’esprit et du cœur, entre le mercredi des cendres,

cette année le mercredi 6 Mars, et Pâques, le dimanche 21 Avril, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la Résurrection du Christ.

La Semaine sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

40 jours (sans compter les dimanches) pour nous mettre en route, pour nous tourner vers Jésus, pour apprendre à aimer mieux.

La pratique du Carême va insister sur 3 points

Le jeûne : se priver d’une chose qu’on aime, de nourriture ou de quelque chose qui nous paraît indispensable, alors qu’en réalité on peut se passer de trop manger, de tabac, d’alcool, d’une émission de télévision, de jeux vidéo, etc.
Il ne s’agit pas de se priver par obligation, mais par amour pour Dieu. C’est, dans toutes les religions, un exercice qui favorise l’intériorité. Concrètement, au cours du Carême le jeûne est demandé le jour du Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint.
Il consiste à prendre un repas léger le midi, sans alcool et sans viande. Ne pas confondre avec l’abstinence (de viande) qui est demandée, durant le Carême, tous les vendredis et le mercredi des Cendres.

Le partage ou l’aumône : le partage nous invite à vivre en frères. Lié au jeûne, le partage indique le sens de nos privations. Là aussi, il ne s’agit pas de se priver pour le plaisir (ou pour la douleur), mais bien pour s’ouvrir aux autres. Après tout, nous célébrons à Pâques, le don de soi du Fils de Dieu, auquel nous sommes invités à répondre à notre tour.

La prière est le troisième volet de la pratique du Carême.
Cette fois, c’est une invitation à vivre en fils de Dieu. Si par le jeûne, on se « désencombre » de soi, si par le partage on comble l’autre de notre richesse, par la prière on se remplit de la présence de Dieu, ou plutôt on laisse Dieu nous remplir de sa présence.

Il est dit que Dieu le Père voit dans le secret de notre cœur. Comment ?

Dieu nous connaît très bien. Il voit tout ce que nous vivons, il est présent dans notre cœur, à cet endroit si beau qu’il appelle le « secret ».
Nous pouvons faire l’aumône (partager), prier, jeûner, afin que les autres nous admirent comme de très bonnes personnes et nous remercient.
Nous pouvons aussi agir sans chercher à nous faire remarquer et être récompenser, mais simplement pour faire plaisir aux autres et à Dieu, lui qui voit ce que nous faisons dans le secret, c’est plus difficile mais c’est ce que Dieu préfère.

Le carême : chemin de 40 jours ….