Témoigner de la Résurrection

Tout au long de ce temps de Pâques, nous célébrons le Christ ressuscité, vainqueur de la mort et du péché.

La haine et la violence des hommes n’ont pas eu de prise sur lui. C’est l’amour qui a triomphé.

Aujourd’hui, nous entendons des témoignages qui nous parlent de lui.

Pour les apôtres, Jésus était mort. Il n’y avait plus d’espérance possible. Mais voilà qu’au premier jour de la semaine, il les rejoint. Pour eux, c’est le commencement d’une grande aventure.

L’Évangile nous rapporte comment les disciples d’Emmaüs ont reconnu le Christ ressuscité à la fraction du pain. Ils repartent aussitôt à Jérusalem (à deux heures de marche) pour annoncer la bonne nouvelle aux disciples.

La résurrection échappe à la raison humaine et au bon sens.

Nous sommes tellement habitués à dire que Jésus est ressuscité que c’est devenu presque banal pour nous, mais l’avons nous vraiment intériorisé ? Nous aussi, nous devons entrer dans cette joie et cette crainte des disciples qui découvrent Jésus ressuscité, une réalité inimaginable.

Dans l’Évangile, beaucoup de gens ont vu les miracles de Jésus, et ils n’ont pas cru pour autant.

La foi n’est pas provoquée et entretenue par des miracles, mais par la découverte et la connaissance du sens de ceux-ci.

Les apôtres comprennent lorsque Jésus leur explique que sa résurrection est l’accomplissement des Écritures, de la Loi et des prophètes, de ce qu’il avait lui-même annoncé. Ils saisissent que celui qui est devant eux est vraiment le Sauveur.

Comme il a ouvert le cœur des disciples sur le chemin d’Emmaüs, il leur ouvre l’esprit à l’intelligence des Écritures, c’est-à-dire à la foi.

La mission des apôtres commence lorsque celle de Jésus semble se terminer. Elle consiste à annoncer à toutes les nations la Bonne Nouvelle : le pardon de Dieu est accordé à tous ceux et celles qui se convertissent.

Nous aussi nous faisons l’expérience de la rencontre de Jésus ressuscité, même si nous ne le voyons pas de nos yeux, même si nous ne le touchons pas de nos mains.

C’est l’accueil de l’Esprit Saint qui ouvre notre intelligence au sens des Écritures et à la foi.

Les disciples et les apôtres ont vu et ont cru. Nous croyons à cause de leur témoignage, c’est maintenant à nous de continuer de témoigner de l’expérience vécue de notre foi.

La reconnaissance de Jésus ressuscité conduit à notre mission qui doit se traduire en gestes concrets : celui qui garde fidèlement sa parole, en lui l’amour de Dieu est vrai dit la deuxième lecture. C’est à nous de faire connaître la résurrection. Il faut garder les yeux ouverts. Jésus ressuscité ne peut se voir qu’avec le cœur. Nous pouvons voir Dieu, le rencontrer maintenant là où il a choisi d’établir son royaume : en nous-mêmes.

Sources internet

Témoigner de la Résurrection